Pour acquérir un nouveau logement, le prêt à taux zéro forme une alternative qui vise à faciliter les procédures. Il s’agit d’un appui proposé par l’état pour compléter les prêts pour l’achat de votre nouvelle et première demeure. Il consiste à compléter votre apport personnel et ne pourra pas couvrir l’ensemble de l’achat. Pour plus d’informations, parcourez l’article.

C’est quoi le prêt à taux zéro ?

Le prêt à taux zéro ou PTZ est mis en vigueur depuis janvier 2019. Il consiste en une mesure du gouvernement qui vise à simplifier l’accès à la propriété, particulièrement pour les jeunes souhaitant acquérir un bien immobilier. Cette occasion offre la possibilité aux particuliers d’obtenir son premier logement. Pour profiter de ce prêt, vous devez la compléter avec un crédit immobilier. Des informations complètes sur les différents types de crédit peuvent être trouvées sur le site afocel.fr.

Il s’adresse ainsi aux personnes qui veulent acheter un logement pour la première fois. Cette résidence principale peut être neuve ou bien ancienne. Si vous optez pour une maison ancienne, des travaux devront être prévus voire 25% au moins. Cette valeur est à ajouter au coût total de l’opération.

Les conditions de remboursement sont déterminées à la base de vos revenus fiscaux ainsi que la zone où se trouve le logement. Afin de définir la durée de remboursement, il faudrait calculer les ressources totales du foyer divisé par le coefficient familial. Ce dernier est obtenu à partir du nombre de personnes au sein d’un foyer. Aussi, la durée repose sur les revenus de l’emprunteur. S’ils sont assez importants, la durée du prêt sera courte.

De ce fait, le mode de remboursement dépend de la situation de chaque emprunteur. Il varie entre 5 à 15 ans selon les revenus. Néanmoins, pour les foyers les plus modestes, il est même possible que cela dure jusqu’à 20 ans.

Pourquoi opter pour ce prêt ?

Le prêt à taux zéro peut couvrir une part importante du coût total. Cela varie selon la zone. Toutefois, il réduit amplement les mensualités et favorise la capacité d’emprunt. Aussi, grâce à ce prêt, la somme maximale des projets finançables sont basés sur le nombre de personnes vivant dans un foyer. S’il s’agit d’un foyer très modeste, le remboursement pourrait être étalé dans le temps.

Par ailleurs, le prêt à taux zéro est considéré comme un apport personnel par les banques. La personne peut choisir l’établissement bancaire qui lui convient pour demander le prêt. Néanmoins, quelle que soit la banque, elle demandera toujours à l’emprunteur de souscrire à une assurance emprunteur. Cela vise à rassurer la banque dans le cas où le particulier ne pourra pas effectuer le remboursement.

Ce type de prêt ne prend pas en considération si l’immobilier est une maison ou bien un appartement. De plus, un frais de dossier n’est pas requis. Il suffit d’ajouter le prêt au crédit immobilier principal. Puis, comme il est possible de l’associer à une taxe d’aménagement, la réduction d’impôt est assurée.

Par ailleurs, comme il est complémentaire au crédit immobilier, vous pouvez profiter de plusieurs prêts et de les cumuler avec un Prêt à taux zéro. En l’occurrence, cela peut s’agir d’un prêt d’épargne logement ou PEL, de prêt PAS , d’éco PTZ, de prêts locaux ou encore de prêt employer.

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *