Depuis le début du mois d’avril 2020, les courtiers ont noté une hausse des taux des crédits immobiliers. Le ralentissement du rythme de croissance de l’activité économique a beaucoup impacté le marché et risque de provoquer la fin de l’euphorie immobilière. Pour l’heure, le marché immobilier est complètement à l’arrêt et les investisseurs ne tardent pas à sentir ce changement de situation.

Une hausse des taux allant jusqu’à 0,70 %

Selon un courtier en crédits immobiliers, pour ce mois en cours, presque la majorité des barèmes reçus confirme une hausse significative. Plusieurs établissements bancaires ont ainsi remonté leur taux des crédits immobiliers, de 0,05 à 0,70 %, sur les moins bons profils.

D’une manière globale, l’ensemble des hausses constatées sont aux alentours de 0,15 à 0,25 %, un taux qui n’est pas du tout négligeable. Malgré cela, on a constaté depuis quelques jours que le taux d’emprunt d’État à 10 ans a retrouvé ses raisons en revenant aux alentours de 0 %.

Les banques nationales présentent des hausses de plus de 60 points de base

Les remontées de taux des crédits immobiliers concernent essentiellement des banques régionales, mais aussi d’une banque nationale. C’est une grande première que cette dernière propose désormais des taux de 1,35 % à 2,35 % selon les revenus de l’emprunteur, contre des taux de 0,85 à 1,85 % en mars.

Il est à noter que les taux moyens actuels sont en hausse de 0,05 point lorsque les taux d’usure se trouvent nettement en baisse. En effet, ils sont en ce moment de 1,20 % sur 15 ans, 1,40 % sur 20 ans et 1,60 % sur 25 ans. Les moins bons profils sont les plus concernés par cette hausse des taux en vigueur.

Une baisse irrévocable des demandes de crédits

Depuis le début du mois d’avril 2020, les établissements ont manifestement constaté une chute des demandes de crédits jusqu’à 72 %. Quant aux dossiers envoyés aux banques, ils sont seulement de 58 %. Ces établissements ne reçoivent plus beaucoup de demandes de crédits immobiliers et de moins en moins chaque nouvelle semaine de confinement.

Le contexte actuel a manifestement mis sur pause la majorité des activités bancaires. Pourtant, les banques restent très actives malgré les diverses dispositions d’ordre sanitaire. En effet, 80 % des agences bancaires ouvrent encore leur porte et continuent de traiter les dossiers en cours pour faire avancer les demandes de crédits déposées récemment. Grâce à la technologie, ces établissements peuvent rester en contact avec leur clientèle par téléphone ou visioconférence.

La durée de validité des offres de prêt étendue à 90 jours

Vu la situation actuelle et en raison d’une ordonnance relative à la prorogation des délais échus pendant la période d’urgence sanitaire, certains organismes bancaires ont pris la décision d’allonger le délai de validité de leurs offres de prêt à 90 jours, au lieu de 30 jours.

Cette initiative laisse le temps aux emprunteurs de pouvoir contracter un crédit immobilier ou à la consommation dans cette période très délicate. Ainsi, même en plein confinement, il est possible de déposer sa demande de prêt bancaire et on peut obtenir une réponse de principe dans un bref délai.

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *